Un arrêté interdit à « tout Huy »

Après s’être réuni en cellule de crise, le bourgmestre de Huy Christophe Collignon a pris un arrêté de police qui interdit autour du 15 août toute manifestation, organisation ou activité qu’elle soit organisée sur le domaine public ou sur le domaine privé accessible au public.

Cette interdiction liée à la crise Covid sera effective dès le vendredi 14 août 6h et jusqu’au lundi 17 août à 1h.

Cette décision a été prise sur base de l’article 21 bis de l’arrêté ministériel du 24 juillet qui confie aux bourgmestres la mission de préciser des  mesures de lutte contre l’épidémie spécifiques à leur territoire.

En cellule de crise, le bourgmestre a déterminé que des risques de rassemblements spontanés existent aux dates précitées et que les règles sanitaires risquent d’être compromises car la Ville de Huy est un lieu de centralité pour l’arrondissement et traditionnellement à ces dates des milliers de  personnes affluent vers Huy pour faire la fête (soirées, foire, feu d’artifice, rassemblements,…).

Même si rien n’est organisé spécifiquement en cette année particulière, la cellule de crise a donc considéré qu’il existe un risque de voir malgré tout de nombreuses personnes converger vers Huy, de ne pas pouvoir réguler ce flux de personnes et de ne pas être en mesure de garantir la sécurité sanitaire de tous.

L’arrêté prévoit aussi que l’horeca ne peut organiser d’autres activités que ses activités habituelles, que les émissions musicales sont interdites, que les aubettes à boissons, les cuisines mobiles, les tonnelles et les chapiteaux sont aussi interdits durant la période ciblée.

De rares exceptions sont prévues pour des activités considérées comme non-problématiques et qui sont déjà dûment autorisées par l’autorité.

Foire du 15 août : le collège communal prend la décision difficile d’annuler

Le collège communal de Huy s’est réuni ce mardi afin de se pencher sur l’opportunité de la tenue de la foire du 15 août.

À cette occasion, la Ville a pris acte des nouvelles décisions du CNS qui redéfinit les bulles privées et qui limite la jauge de personnes autorisée pour les manifestations (100 à l’intérieur et 200 à l’extérieur).

Bien que la foire n’est pas spécifiquement visée par les interdictions, la reprise de l’épidémie et les mesures sanitaires complémentaires imposent la prudence. Après avoir fait la balance des intérêts socio-économiques des forains et de la nécessité de préserver la santé publique, le collège a pris une décision difficile: la foire du 15 août qui devait se tenir du 7 au 16 août n’aura pas lieu.

Cette décision a été d’autant plus difficile que l’autorité communale et les services de la Ville travaillent depuis des semaines avec les forains dans le but de permettre la tenue de la foire dans le strict respect des normes sanitaires.

Par ailleurs, la Ville a eu à cœur lors de cette crise de soutenir la catégorie socioprofessionnelle que constituent les forains car ces derniers sont privés de leur outil de travail. Le collège suivi par le conseil communal avait déjà décidé de limiter de moitié le droit de foire ainsi que de verser une indemnité de 1250 euros par forain établi à Huy.

Face à cette situation compliquée, le collège communal appelle les niveaux de pouvoir régional et fédéral pour qu’ils viennent en aide du secteur forain.