Chèques solidaires et de relance disponibles !

Chèques « solidaires » et chèques « relance du commerce »
Disponibles à partir de ce jeudi 2 juillet 2020 !

Pour soutenir le pouvoir d’achat des Hutois et participer à la relance économique de ses commerces la Ville de Huy offre des chèques « solidaires » à certaines catégories de bénéficiaires et met en vente des chèques « relance du commerce ».

1️ : Les chèques « solidaires » ont une valeur faciale de 10 euros.
Les catégories concernées sont :

🔷Les bénéficiaires du Revenu d’Intégration Sociale (RIS) à la date du 1er avril. ATTENTION : ces personnes seront informées via un courrier adressé par le CPAS des modalités de retrait des chèques au CPAS.

🔷Les bénéficiaires de la Garantie de Revenus aux Personnes Agées (GRAPA). ATTENTION : le bénéficiaire devra se munir d’une attestation de l’Office national des pensions certifiant qu’il bénéficiait du statut GRAPA au 1er avril 2020 pour pouvoir retirer ses chèques.

🔷Les demandeurs d’emploi indemnisés. ATTENTION : le bénéficiaire devra se munir d’une attestation de la caisse de paiement établissant qu’il était chômeur complet indemnisé au 1er avril 2020 pour pouvoir retirer ses chèques.

🔷Les personnes qui ont bénéficié du chômage temporaire. ATTENTION : le bénéficiaire devra se munir d’une attestation de la caisse de paiement établissant qu’il compte au moins 15 jours de chômage temporaire entre le 17 mars 2020 et le 15 mai 2020.

Ces catégories recevront quatre chèques de 10 euros, soit 40 euros.Les familles monoparentales issues d’une de ces catégories en recevront six, soit 60 euros.

Date limite de retrait des chèques : le 31 août 2020.
Limite d’utilisation de ces chèques chez les commerçants participants : le 31 octobre 2020.

➡️Retrait : à la Ville de Huy/Service de la Recette, rue des Frères mineurs. Du lundi au vendredi de 8h à 14h sans interruption.

2️ : Les chèques « relance du commerce » ont aussi une valeur faciale de 10 euros.

🔷Ils sont vendus aux Hutois au prix de 8 euros avec un maximum de huit chèques par ménage. ATTENTION : ces chèques sont à retirer par le chef de ménage muni de sa carte d’identité ou par un tiers, muni d’une procuration et d’une copie de la carte d’identité du chef de ménage.

Date limite d’achat des chèques : le 31 août 2020.
Limite d’utilisation de ces chèques chez les commerçants participants : le 31 octobre 2020.

➡️Achat : à la Ville de Huy/Service de la Recette, rue des Frères mineurs. Du lundi au vendredi de 8h à 14h sans interruption.
Paiement électronique vivement souhaité.

SOURCE: VILLE DE HUY OFFICIEL

Conseil Communal: quelques décisions prises

Principales décisions du conseil communal de Huy du 29 juin

-Le conseil communal a décidé de permettre aux habitants de la chaussée de Waremme, dont les habitations sont situées entre la place des Battis et la porte des Aveugles, de bénéficier de la zone bleue du quartier de la gare car il n’existe pas de stationnement dans ce tronçon. Concrètement, ces personnes pourront obtenir un carte de stationnement dans les mêmes conditions que celles des autres bénéficiaires. Le bourgmestre, qui a présenté l’adaptation de la zone bleue, en a profité pour tirer un bilan positif des premiers mois d’utilisation de cette zone bleue qui est active depuis février.

-Le conseil communal a adopté une aide en faveur des forains qui sont très fortement touchés par la crise du Covid-19. Il s’agit d’une exonération de 50 % des droits de place pour les forains qui sera appliquée si la foire d’août peut avoir lieu. Le coût estimé de cette mesure pour la Ville est de 22.500 €. L’échevin des foires et marchés a expliqué s’être entretenu avec la présidente des forains et dit que cette dernière s’est réjouie de la mesure. Le bourgmestre a quant à lui rappelé qu’il soutiendra la tenue d’une foire.

-Des mesures de soutien au pouvoir d’achat et à la relance économique ont été approuvées par le conseil communal dont les chèques destinés à soutenir le pouvoir d’achat des personnes fragilisées par la crise sanitaire du Covid-19 ainsi que les chèques-commerces avec intervention de la Ville destinés à la relance économique. Les chèques solidaires ont une valeur faciale de 10 euros.  Les catégories concernées sont les personnes qui étaient bénéficiaires du Revenu d’Intégration Sociale (RIS) ou de la Garantie de Revenus aux Personnes Agées (GRAPA)  à la date du 1er avril, les personnes qui étaient demandeuses d’emploi indemnisées à la date du 1er avril, les personnes qui totalisent au moins 15 jours de chômage temporaire au cours de la période s’étendant du 17 mars au 15 mai.  Les catégories recevront quatre chèques de 10 euros, soit 40 euros. Les familles monoparentales issues d’une de ces catégories en recevront six, soit 60 euros. Les chèques relance du commerce ont aussi une valeur faciale de 10 euros mais sont vendus aux Hutois au prix de 8 euros avec un maximum de huit chèques par ménage. La convention d’affiliation à établir entre les commerçants et la Ville a elle aussi été approuvée. Le conseil communal a également accepté d’exonérer totalement la taxe sur les débits de boissons ainsi que la redevance sur les terrasses.

-Pour la rentrée scolaire de septembre, toutes les écoles communales de la Ville de Huy seront équipées de WIFI. Dans ce cadre, le conseil communal a approuvé une dépense de 2289 euros liée à l’achat de câble supplémentaire.

-Le conseil communal a également accepté la création de la régie sportive hutoise ainsi que ses statuts. Cette régie sera utile dans le cadre de la rénovation et de l’extension de la piscine. Ensuite, elle sera utilisée dans la gestion journalière de l’outil. La création de cette régie conduira à terme à la dissolution de l’ASBL Sports et loisirs. Le conseil d’administration de cette régie sera composé de 12 personnes. Dans la foulée, le conseil communal a approuvé le cahier des charges et les conditions de marché des travaux de rénovation de la piscine. Pour rappel, la rénovation et l’extension de la piscine sont orientées autour de quatre grands axes : l’accessibilité pour tous, la réduction des charges énergétiques, le développement de la pratique sportive et la réduction de l’usage du chlore.

-Le conseil communal a donné son accord de principe sur l’acquisition d’une zone concernée par l’ancrage de l’esplanade Batta et sur le lancement si nécessaire d’une procédure d’expropriation. Il s’agit ici de créer une esplanade devant le complexe commercial Batta afin de redynamiser le quartier et créer des circulations douces et des aménagements urbains améliorant la qualité de vie des citoyens. Cet aménagement passera par la démolition des escaliers et des rampes d’accès au centre commercial qui appartiennent actuellement à la copropriété.

SOURCE: Huy Officiel

Conseil Communal: les principales décision du 26 mai 2020

Le conseil communal de Huy s’est tenu mardi soir au centre Nobel et non à l’hôtel de Ville. La salle du centre Nobel qui est bien plus grande que celle du conseil communal permet le respect de la distanciation sociale. Par ailleurs, les élus ont scrupuleusement suivi les recommandations sanitaires.

Une motion de soutien à la maternité du CHRH a d’emblée été adoptée par l’ensemble du conseil. Elle sera envoyée aux autres communes de la région afin qu’elle puisse aussi y être adoptée.  Huy est attaché à son hôpital de proximité qui ne cesse de montrer son efficacité. Pour rappel, la maternité de Huy est menacée. La Ville de Huy comme les autres communes de la région sont particulièrement attachées à cette maternité à taille humaine.

Alors qu’un centre cinéraire va être créé à Héron afin de répondre à la demande croissante en termes de crémation, le conseil communal a pris la décision de principe d’adhérer à l’intercommunale Néomansio. Néomansio, c’est le nom de l’intercommunale qui sera en charge de ce centre cinéraire tant attendu par l’arrondissement de Huy-Waremme.

La problématique des masques de protection a été évoquée à plusieurs reprises lors de ce conseil. Le conseil communal a d’abord approuvé un don venant d’un citoyen hutois. Ce dernier a fait don de 10.000 masques chirurgicaux à la Ville. Ces masques ont pu être attribués à des professionnels de la santé.L’achat des masques de confort qui ont été distribués à la population hutoise (21.311 masques) début de ce mois de mai, a également été ratifié par le conseil communal. Il en va de même d’une commande de tissu, de fil et d’élastique destinés à la fabrication de masques.

Pour info, depuis le début de la crise, près de 100.000 masques ont été distribués par la Ville. Depuis le 25 mars, date de la 1e livraison et jusqu’au 20 mai, date de la dernière livraison de masques venant des pouvoirs supérieurs, la Ville de Huy a livré près de 50.000 masques aux institutions et plus de 20.000 aux professionnels de la santé (infirmières à domicile, sages femmes, dentistes, kinés, services ambulances…). Les villes et communes ont eu et ont toujours un rôle essentiel à jouer dans ces distributions de masques. Elles ont reçu des listes incomplètes de professionnels de la santé et se sont chargées de les mettre à jour afin de tenter de distribuer les masques à ceux qui sont en exercice et qui en ont donc grand besoin. Il s’est vite avéré que les masques venant de la Région et plus rarement du Fédéral n’étaient pas suffisants pour répondre aux besoins de tous les professionnels de la santé. A ces 70.000 masques, il faut donc ajouter ce qui peut-être considéré comme des dépannages de la Ville aux professionnels de la santé qui en ont fait la demande.La Ville, qui avait commandé sur ses deniers des masques réutilisables de type K 95, étudie chaque jour les demandes qui lui sont adressées et livre quotidiennement des masques à ceux qui sont à court ou qui ne sont pas retenus comme publics prioritaires par les pouvoirs supérieurs.Nous avons livré près de 1.500 masques PK 95 et plus de 4.000 masques chirurgicaux. Ces masques chirurgicaux viennent de dons fais à la Ville.De la même manière, des visières de protection sont produites par la Ville et livrées à des professions particulièrement exposées qui en font la demande. Près de 200 visières ont été distribuées à ce stade)


Le conseil a adopté différentes mesures fiscales destinées à soutenir l’économie locale. Il s’agit de la suspension des loyers des établissements commerciaux horeca établis dans des bâtiments communaux ou encore l’exonération de la redevance d’occupation de bâtiments communaux pour diverses associations. Le bourgmestre en a profité pour faire le point sur les autres mesures en cours d’implémentation : chèques solidaires au profit de ceux qui ont perdu du pouvoir d’achat, chèques relance commerce , exonération des acteurs du secteur horeca qui sont restés à l’arrêt depuis le début de la crise de la taxe sur les terrasses et de la taxe sur les débits de boissons, suspension des taxes et redevances sur les marchés, les foires et les agences de pari le temps de la crise et aide à la fédération des commerçants sont autant de mesures qui ont été évoquées.

Collège Communal: des chèques pour injecter un million dans l’économie locale

Une mesure qui permet d’aider les familles les plus fragilisées par la crise sanitaire et d’encourager la relance de nos commerces hutois!

Le collège communal de Huy a décidé de soutenir le pouvoir d’achat des Hutois et d’aider à la relance économique des commerces en éditant deux types de chèques : des chèques solidaires et des chèques relance commerce.

De la sorte, c’est un peu moins d’un million (960.000 euros) qui devrait être injecté dans le commerce hutois.

« Le collège, en plus des mesures d’exonération, a voulu trouver le moyen de soutenir ceux qui sont le pus en difficulté lors de cette crise en aidant de manière plus importante encore les familles monoparentales et en apportant un soutien au tissu économique », explique Christophe Collignon, député-bourgmestre.

Concrètement, les chèques solidaires auront une valeur faciale de 10 euros. Les catégories concernées sont les personnes qui étaient bénéficiaires du RIS ou de la GRAPA à la date du 1er avril, les personnes qui étaient demandeuses d’emploi indemnisées à la date du 1er avril, les personnes qui totalisent au moins 15 jours de chômage temporaire au cours de la période s’étendant du 15 mars au 15 mai. Ces catégories recevront quatre chèques de 10 euros, soit 40 euros. Les familles monoparentales issues d’une de ces catégories en recevront six, soit 60 euros. Ce sont 160.000 euros de chèques à utiliser dans les commerces locaux qui seront de la sorte accordés à ceux qui sont le plus touchés par la crise et qui ont perdu du pouvoir d’achat.

Chèque relance commerce local

Les chèques relance commerce auront aussi une valeur faciale de 10 euros mais seront vendus aux Hutois au prix de 8 euros. En procédant de cette manière, la Ville peut soutenir la relance de l’économie locale à concurrence de cinq fois le montant qu’elle finance. Chaque ménage pourra acquérir au maximum huit chèques. Ces chèques représentent un chiffre d’affaire de 800.000 euros pour le commerce local et le coût de la mesure pour la Ville est de 160.000 euros.

Ces mesures s’ajoutent au panel de mesures déjà prises depuis le début de la crise (exonération des acteurs du secteur horeca qui sont restés à l’arrêt depuis le début de la crise de la taxe sur les terrasses et de la taxe sur les débits de boissons, suspension des loyers des établissements horeca établis dans des bâtiments communaux, suspension des taxes et redevances sur les marchés, les foires et les agences de pari le temps de la crise et aide à la fédération des commerçants…).

Parallèlement à ces mesures visant à soutenir le commerce, les services de la Ville réalisent un relevé des secteurs les plus durement touchés par la crise afin de proposer à moyen terme un plan de soutien et de relance secteur par secteur. Une attention particulière est portée au tourisme et au secteur associatif.

SOURCE: VILLE DE HUY OFFICIEL