Un budget 2022 réaliste et rigoureux !

Le budget est bouclé à Huy ! Ce budget est réaliste et rigoureux. Il témoigne de la volonté du collège communal de mener une gestion saine tout en concrétisant des projets structurants pour la Ville.
« Ce budget reprend des projets de grande ampleur et s’inscrit parfaitement dans le cadre du plan stratégique transversal (PST) qui est notre feuille de route pour positionner Huy comme un pôle incontournable. Malgré la rigueur dont nous faisons preuve, d’importants investissements sont consentis pour accroître l’attractivité de la ville », explique le bourgmestre f.f. Éric Dosogne.

À l’ordinaire, les recettes globales s’élèvent à 54.950.231 euros et les dépenses à 54.864.412, de sorte que le boni global est de 85.819 euros.
L’écart entre recettes et dépenses hors prélèvements (pour le fonds nucléaire et le financement de l’extraordinaire) et hors plan Oxygène s’élève  à 2.758.773 euros. De ce montant, 1.339.256 euros est prélevé pour financer sur fonds propres une partie des investissements prévus au budget extraordinaire, ce qui laisse un disponible de 1.419.516 euros hors prélèvements pour le fonds nucléaire et hors plan Oxygène. (Le Gouvernement wallon a, en effet, décidé d’intervenir en soutien des villes et communes qui présentent des difficultés structurelles liées aux normes fédérales).
Le plan Oxygène induit un apport pour la Ville de 6.266.302 euros, ce qui porte le disponible à 7.685.819 euros. De cette somme, 7.600.000 euros sont apportés au fonds nucléaire, ce qui laisse donc un boni global de 85.819 euros.
« Dans le contexte économique dans lequel on se trouve, c’est un tour de force que la Ville réalise », explique Jacques Mouton, l’échevin des Finances qui est également très satisfait d’alimenter le fonds nucléaire.
Le fonds nucléaire s’élèvera donc à 22.106.163 euros.

Reste que malgré la mise en œuvre du plan de personnel, les dépenses de personnel augmentent de 6,55 % par rapport à la seconde modification budgétaire de 2021, ce qui s’explique essentiellement par les indexations de 2021 et celles prévues en 2022.

Les dépenses extraordinaires représentent un montant global de 14.645.145 euros et permettent d’assurer le développement des infrastructures touristiques (rénovation de la piscine, rénovation du téléphérique, création d’une halte fluviale au port de Statte, création d’une halte fluviale au Port de Corphalie, réaménagement du parvis de la Collégiale), la revitalisation du quartier du Quadrilatère, le développement des espaces verts (rénovation et création de parcs), la mobilité douce et partagée (création d’une liaison mode doux du parking du Pont de l’Europe vers la gare de Huy, rénovation des zones 30 de Tihange).

D’autres grands projets sont aussi au programme comme la création d’une nouvelle voirie entre la gare et le quai de Compiègne mais aussi des réfections de voiries et d’infrastructures (rue Chéfaïd, chemin d’Antheit, rue Derrière Saives, rue Emile Vandervelde, citée Springel ou encore de la rue Yerpen).

De nombreux travaux sont également prévus afin de limiter à l’avenir l’impact en cas de forte pluies, de ruissellements ou de monté des eaux.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s