Lancement de la saison touristique et du chrono challenge du Mur de Huy

Huy lance ce vendredi sa saison touristique, une saison touristique pas comme les autres ! Cette saison marquée par le Covid fait la part belle au cyclisme. De nombreux cyclistes belges étaient d’ailleurs présents à Huy à l’occasion de cet événement. Mario Aerts, Rik Verbrugghe, Ludivine Henrion, Christophe Brandt, Jelle Vanendert, Maxime Monfort ou encore Sacha Prestianni. Certains d’entre eux se sont prêtés au jeu du chrono challenge, un challenge qui devrait attirer de nombreux cyclistes durant tout l’été.

Cette saison touristique est placée sous le slogan Le Mur is just the beginning. Car Huy est connue au-delà de la région pour son célèbre Mur grâce à la Flèche wallonne mais aussi au passage du Tour de France. En plus de cet atout cycliste, il y a de nombreuses autres choses à découvrir à Huy. C’est pour cette raison que la saison touristique est déclinée en trois thèmes : le cyclisme, le patrimoine et la nature.

L’axe cyclisme. Une exposition retraçant les grands moments du Mur est visible tout l’été. En plus de cette exposition, il y a le chrono challenge. Le principe de cette grande nouveauté est simple ! Les cyclistes chevronnés ou amateurs sont invités à participer à ce challenge. Comment faire ? Il suffit de s’inscrire sur la page Facebook Huy le mur chrono. Soit vous utilisez Strava, soit vous utilisez votre mode de chronométrage habituel. Pour Strava : choisissez le segment Huy le mur chrono et pour ceux qui utilisent un autre type de chrono, déclenchez-le à la ligne de départ située au pied du mur et arrêtez votre chrono dès la ligne d’arrivée. Une fois au sommet, photographiez-vous devant notre mur à selfie. Postez votre photo et votre temps sur notre page Facebook Huy le Mur chrono. Fin de la saison, une mosaïque sera réalisée en utilisant tous les visages postés. Elle sera exposée à l’occasion de la Flèche wallonne. Il y aura aussi de nombreux prix à gagner !

L’axe patrimoine. C’est bien connu, Huy est une ville au riche patrimoine. Pour permettre aux touristes mais aussi aux Hutois de découvrir ou redécouvrir ce patrimoine exceptionnel, nous avons mis la ville aux couleurs de l’été. Des fleurs géantes ont été installées dans le centre-ville. Des transats qui appellent à la farniente ont été répartis aux quatre coins de la ville. Vous pouvez tout simplement vous y détendre ou bouquiner. Vous pouvez aussi y pique-niquer. Les commerçants de l’Horeca sont d’ailleurs associés à l’événement. Tout au long de l’été, ils vous proposeront des lunchs packs que vous pourrez même emporter sur le toit du fort. Enfin pour redécouvrir le patrimoine, l’exposition Où est Chat-rlie ? vous emmène à la découverte d’étranges chats décorés par des artistes locaux et placés essentiellement dans des lieux à intérêt patrimonial. Durant tout l’été, de nombreuses animations itinérantes sont programmées.

L’axe nature. On l’oublie parfois Huy compte de nombreux espaces verts qui appellent à la découverte et à la détente. L’événement phare de cet axe nature est la grande chasse au trésor dans la vallée de la Solières. En famille ou entre amis, vous pouvez prendre le départ de cette chasse au trésor très ludique de 5 km. En outre, de nombreuses promenades sont également référencées. Il en va de même de trails. Il est aussi possible de découvrir la Meuse et ses abords en embarquant sur le bateau le Val mosan.

Vous l’aurez compris, il y a mille bonnes raisons de s’arrêter à Huy cet été et d’en profiter pour découvrir la région. Tous nos événements ont été revus afin de répondre aux normes sanitaires liées à la crise Covid. Une brochure bilingue détaille le programme de la saison estivale !

Aide aux locataires du secteur privé

C’est une première en Wallonie ! Une aide aux locataires du secteur privé du logement sera apportée à Huy. Le collège communal a pris cette mesure dans le cadre des efforts consentis depuis le début de la crise Covid afin d’épauler le plus efficacement possible ceux qui ont été fortement touchés par cette crise.

Les modalités pratiques de l’octroi de cette intervention seront présentées ce vendredi soir au conseil communal pour adoption.

En substance, l’intervention communale proposée représente une aide de 25% d’un loyer mensuel, avec un maximum de 150 euros, à octroyer aux locataires du secteur privé du logement ayant subi une perte ou baisse de revenus pendant la période allant du 1er mars au 31 mai. Ce sont les personnes touchées par le chômage temporaire partiel ou complet ou par une perte d’emploi ou encore les indépendants bénéficiant du revenu passerelle qui sont concernés par cette aide.

« De nombreuses personnes n’ont pas accès à la propriété. Souvent le loyer représente pour ces dernières une dépense très conséquente. L’accès au logement de qualité a toujours été un combat crucial à mes yeux. Je n’ai pas au niveau communal la possibilité de réguler les prix du marché locatif. Si je le pouvais j’activerai ce levier. A défaut, et c’est une première, nous avons décidé d’octroyer une aide aux locataires du secteur privé », explique le bourgmestre Christophe Collignon. « Il s’agit ici de venir en aide à ceux qui sont dans le besoin. 600 personnes sont potentiellement concernées par cette aide », complète l’échevin des Finances Jacques Mouton.

En tout, ce sont 90.000 euros qui sont prévus afin de répondre aux demandes du public cible.

Ces mesures s’ajoute bien évidement aux autres dispositions prises depuis le début de la crise par le collège communal qui, avec les différents services compétents, s’est efforcé de cibler les secteurs et catégories de personnes les plus fortement touchés par le crise afin de prendre des mesures rapides et concrètes qui ont été intégrées dans un ambitieux plan de lutte contre la pauvreté et de relance économique.